23 mai 2024

Marque employeur : trois questions à Frédéric Touchet, responsable d’exploitation

Marque employeur : trois questions à Frédéric Touchet, responsable d’exploitation

Chez Protecthoms, notre logistique avancée et le marquage personnalisé constituent deux des douze services associés à nos produits premiums accessibles. Frédéric Touchet, responsable d’exploitation, pose son regard sur notre plateforme logistique et notre service marquage.

 

Points-clés :

  • La logistique et le marquage constituent deux des douze services premium de Protecthoms.
  • Responsable d’exploitation, Frédéric Touchet a en charge la gestion de notre plateforme logistique et de nos ateliers de marquage.
  • Notre principal entrepôt compte 7 000 m² de stockage sécurisé pour 23 000 références gérées en stock. Nous comptons 3 ateliers intégrés de marquage : sérigraphie, broderie, pose de transferts sérigraphiques.
  • Nous menons une réflexion globale pour réorganiser notre plateforme logistique. Dans nos ateliers de marquage, nous investissons pour doubler notre capacité de production.
  • Ce projet s’inscrit dans une démarche vertueuse en ayant une visibilité claire sur nos services associés que nous maîtrisons de bout en bout.

 

En deux mots, présentez-nous votre métier ?

Frédéric Touchet : « J’ai un diplôme de manager de logistique industrielle. Je l’ai préparé en alternance sur 2 ans dans une chocolaterie en ordonnancement/planification. Puis, en 11 ans, je suis progressivement devenu responsable de production.

Il y a 1 an, j’ai débuté une nouvelle aventure chez Protecthoms. Passer du chocolat aux EPI (équipements de protection individuelle) ? C’est moins de gourmandises mais tout autant de plaisir ! Je voulais garder le contact humain avec le management et l’organisationnel. Ce sont de nouveaux challenges, de nouvelles organisations, de nouvelles relations sociales.

Aujourd’hui, j’ai en charge la gestion de notre plateforme logistique et de nos ateliers de marquage. Je dois avoir une vision d’ensemble pour coordonner ces deux organes mais également animer les liens avec les équipes supports (achats, approvisionnements, technique, etc.).

Mon quotidien ? Logistique pour moitié et marquage pour moitié ! J’assure le suivi managérial du personnel et l’animation des équipes. J’organise et j’optimise les flux. Je suis les budgets, les investissements et les coûts. Je surveille les performances. »

Quel état des lieux après un an chez Protecthoms ?

Frédéric Touchet : « Cette première année a été riche en nouveautés. J’ai apprécié la très bonne intégration avec mes équipes. Ce sont des collaborateurs dynamiques et motivés. Ils sont soudés, solidaires, militants et bienveillants. »

Notre principal site est installé à Château-Gontier, dans la ZI ouest de Bazouges depuis 1998. Il y a d’abord été construit un bâtiment de 1 000 m² pour apporter de la réactivité dans l’entreprise. Depuis, nous n’avons pas déménagé. Alors que l’entreprise a continué de grandir… À la suite d’un agrandissement en 2001, nous affichions 10 000 références stockées grâce à 2 000 m² de stockage.

Aujourd’hui, notre principal entrepôt c’est 7 000 m² de stockage sécurisé pour 23 000 références gérées en stock. Le reste est géré en agences de proximité. Nous savons distribuer. En complément, nous y avons installé 5 ateliers (3 de marquage personnalisé, 1 de couture/retouche et 1 de contrôle d’EPI de catégorie III).

« Nous commençons à être à l’étroit. Nous sommes encore capables de rester quelques années mais à terme, nous souhaiterons nous agrandir ou déménager » rappelait il y a peu Marie-Pierre Marchand, présidente de Protecthoms. Frédéric Touchet se projette dans l’avenir : « distributeur d’excellence, nous avons beaucoup de projets et de beaux objectifs »…

Quels objectifs en logistique et marquage pour Protecthoms ?

Frédéric Touchet : « Malheureusement, nous ne pouvons pas pousser les murs. Nous menons une réflexion globale sur les flux logistiques, les espaces de rangement, le zonage… Nous réorganisons notre plateforme logistique. Nous avons installé de nombreux racks de rangement supplémentaires en vue de gagner en capacité de stockage (janvier 2023). Nous optimisons les stocks (en lien avec les approvisionnements). Nous avons pour projet de digitaliser la préparation de commande. Nous travaillons sur la zone expédition et les tables d’expédition. Plus globalement, la réfection de l’entrepôt est en cours dans une démarche vertueuse.

Chez Protecthoms, nous prévoyons d’investir au total plusieurs centaines de milliers d’euros en 2023, notamment, dans le but de doubler notre capacité de production en broderie, sérigraphie et pose de transferts sérigraphiques. Nous allons donc réaménager les ateliers pour optimiser notre production et implanter de nouvelles machines. Nous avons ajouté des presses en thermocollage (en 2022). Nous rachetons des brodeuses en vue d’augmenter notre productivité (mai 2023). Dans l’amélioration continue, nous allons travailler avec du matériel plus adapté et adopter de meilleures méthodes de travail. Nous améliorons la chaîne entre plateforme logistique et ateliers de marquage. Nous avons aussi pour projet de digitaliser la mise au marquage et améliorer la traçabilité de nos prestations associées. D’ailleurs, le doublement de nos capacités de productions s’inscrit également dans une démarche vertueuse. Conformément à nos engagements RSE, nous n’avons pas à transporter les produits à marquer jusque chez des prestataires. Au contraire, nous avons une visibilité claire sur nos services associés en les maitrisant de bout en bout.

En matière de management, nous avons mis en place de nouveaux rituels, les « tops synchro’ ». Je fais un point quotidien avec l’encadrement logistique et marquage ; un point bi-hebdomadaire avec les équipes commerce, approvisionnements, logistique et marquage ; un point hebdomadaire avec les équipes achats, data, informatique, technique, commerce, approvisionnements, logistique et marquage. Nous suivons les performances de nos femmes et hommes au travail.

Quid du recrutement ? Oui, nous recrutons aussi en logistique et en marquage. Nous recrutons des logisticiens et des opérateurs de marquage. Nous proposons des contrats en CDD qui peuvent, si l’expérience est positive, se transformer en CDI.  Des recrutements plus conséquents auront lieu en fin d’année, de septembre à décembre. »

 

Pour aller plus loin :


Source : Protecthoms

Crédits photos : Protecthoms, Sylvain Malmouche pour Protecthoms

Publié par Mathis Nouvel