2 décembre 2022

Soutien actif : des vêtements pros fournis à la première promo de la nouvelle école Métallik Vallée Sud Mayenne

Soutien actif : des vêtements pros fournis à la première promo de la nouvelle école Métallik Vallée Sud Mayenne

À l’occasion du lancement de la première promotion de l’école Métallik Vallée Sud Mayenne, Protecthoms dote en vêtements de travail professionnels des élèves en métallerie.

 

Points-clés :

  • En septembre 2022, l’école privée en métallo-soudure Métallik Vallée Sud Mayenne fait sa rentrée.
  • Cette première promotion se formera en 2 ans au métier de métallier.
  • Protecthoms offre à ces jeunes en formation professionnelle qualifiante leur dotation individuelle en vêtement professionnel.

 

Des vêtements de travail offerts aux élèves

Constatant un manque de main-d’œuvre en métallerie sur le secteur, des entrepreneurs castrogontériens déclaraient au printemps 2021 la création de leur propre école de production : Métallik Vallée Sud Mayenne. Le projet annoncé était de former dans cet établissement une douzaine de jeunes au métier de métallier en 2 ans. Après avoir recruté un directeur et un maître pro à l’automne 2021, trouvé un lieu d’implantation (à deux pas de notre siège social NDLR) et accueilli en début 2022 quelques collégiens et lycéens en stage afin de s’immerger, le centre de formation a concrètement inauguré sa première classe à l’occasion de cette rentrée 2022.

Protecthoms engage à nouveau (voir par ailleurs) ses valeurs sociétales en dotant en vêtements professionnels spécial métallier-soudeur ces jeunes. Dans leur paquetage personnel, ceux-ci retrouvent pantalon de travail, polo de travail, chaussures de sécurité, veste de travail, gilet de travail sans manche (bodywarmer)… dans un sac de rangement. Ces équipements de protection individuelle (EPI) ont été marqués (sérigraphie ou broderie) dans nos ateliers intégrés à Château-Gontier. Protecthoms est fier de participer à un projet de formation sur son territoire.

Hugues Le Guével, directeur, précise : « Métallik Vallée Sud Mayenne est une école-entreprise qui propose une 3e voie d’orientation professionnelle sur le territoire du Haut-Anjou. À partir de 15 ans et sous statut scolaire, des élèves y sont formés au métier de métallier. Ils/elles apprennent à utiliser les outils les plus performants et ils assimilent les méthodes de l’entreprise. La formation est entièrement gratuite. Elle est diplômante. Elle vise à ce que chaque jeune formé soit apte à intégrer immédiatement le monde du travail ou à poursuivre son cursus. »

L’institution qui a ainsi ouvert ses portes entend aussi redorer le blason des métiers manuels. Benoît Blondeel, maître pro met en avant : « Ce savoir-faire peut aussi être un art. Certains ont de l’or dans les doigts ». Pour cette première rentrée scolaire, si 7 jeunes ont été intégrés, il reste encore quelques places à pourvoir à l’école Métallik Vallée Sud Mayenne. Les inscriptions seront closes à la fin du mois d’octobre.

À propos de Métallik Vallée Sud Mayenne

À l’origine, Erwan Coatanéa (Sodistra), François Bougeard (Serru), Jean-Marie Brousset (Maisonneuve) et Robert Janvrin (consultant) se sont associés pour lancer l’idée à laquelle Aurélien Lefevre (Fast Métal) est venu se greffer comme porteur de projet. Métallik Vallée Sud Mayenne est constituée sous forme d’une association à but non lucratif. Elle est financée par le mécénat, des financements publics et par la production en sous-traitance des élèves eux-mêmes auprès des entreprises de la région. Reconnue par le ministère de l’éducation nationale, celle-ci est d’ailleurs lauréate du plan France relance.

Cette école privée propose ainsi une formation complémentaire à l’offre déjà existante d’autres centres d’apprentissage. L’enseignement est ainsi composé à 60 % de travail en atelier et à 40 % de cours théoriques. Également dans une démarche vertueuse, la pédagogie est basée sur le principe du faire pour apprendre. Installée au 25 rue Gutenberg de la zone industrielle ouest de Bazouges, elle est composée d’un atelier équipé en matériel professionnel et de salle de classe. À la fin de leur parcours de formation, les élèves se verront diplômés d’un certificat d’aptitude professionnelle (CAP). L’objectif durable est de proposer quatre classes, soit une cinquantaine d’élèves, pour aller jusqu’au baccalauréat professionnel en passant par le brevet d’études professionnelles (BEP). Les entrepreneurs à l’initiative espèrent à terme pouvoir recruter certains de ces élèves au sein de leurs propres entreprises.

 

Voir plus :


Sources : Protecthoms, Métallik Vallée Sud Mayenne

Crédits : Protecthoms

Publié par Mathis Nouvel et Camille Bourgault

Protecthoms

Spécialiste de la protection, de l'hygiène et de la sécurité des personnes au travail. 1er distributeur français en intégration de services associés aux EPI.

Voir tous les articles de Protecthoms →