30 novembre 2022
Comment choisir ses chaussures de sécurité

Comment bien choisir ses chaussures de sécurité

COMMENT BIEN CHOISIR SES CHAUSSURES DE SECURITE

Des chaussures de sécurité ? Oui ! Mais pour quel usage ?

Avant d’acheter une paire de chaussures de sécurité, il faut tout d’abord savoir dans quelles circonstances elles vont être portées.

Mobilité du travailleur : Station statique debout ou assise, marche active tout au long de la journée et mouvements spécifiques (être fréquemment à genoux par exemple)

Types de dangers encourus : objets dangereux au sol, produits chimiques, chaleur et chutes d’objets …

Conditions climatiques : froid, neige, chaleur, boue, etc

La protection des pieds est le critère principal lors du choix d’une paire de chaussures de sécurité. Le confort ne doit pas être négligé cependant. Le travailleur doit être à l’aise tout au long de la journée. Aération, traitement anti-bactérien et morphologie sont également à prendre en compte.

Pour beaucoup, la chaussure doit être également esthétique. En effet, un équipement de protection individuel quel qu’il soit, est plus facilement porté si sa ligne est actuelle et moderne.

Les normes des chaussures de sécurité

Il existe différentes normes pour les chaussures de sécurité.

Norme EN 20 347 : chaussures de travail (O) sans embout de sécurité ni de protection particulière.

Norme EN 20 346 : chaussures de protection (P) avec embout de sécurité (résistant 100 joules) pour des chutes d’objets de 10kg à 1 mètre de hauteur.

Norme EN 20 345 : chaussures de sécurité (S) avec embout de sécurité (résistant 200 joules) pour des chutes d’objets de 20kg à 1 mètre de hauteur.

La norme EN 20 345 est la norme la plus répandue parmi les chaussures de sécurité dans le monde du travail. Elles offrent une très bonne protection contre la chute d’objet et offrent souvent d’autres types de protection en fonction des besoins du poste de travail.

La norme EN 20 345 et ses caractéristiques

Une paire de chaussures de sécurité EN 20 345 peut comporter plusieurs caractéristiques représentées par des sigles qui suivent le terme « EN 20 345 ». La liste ci-dessous reprend les sigles en détail.

A : Antistatique
CI : Isolation au froid
CR : Résiste à la coupure
E : Talon absorbeur d’énergie et de chocs
FO : Semelle résistante aux hydrocarbures
HI : Isolation à la chaleur
HRO : Semelle de contact résistante à la chaleur par contact
P : Semelle anti-perforation
S : Chaussure avec embout résistant à 200 joules
SRC : Semelle anti-dérapante
WR : Hydrofuge
WRU : Tige hydrofuge

Pour faciliter la lecture de la norme, certains sigles ont été regroupés sous forme de catégories.
Vous trouverez alors des chaussures de sécurité EN 20 345 S1P / EN 20 345 S3

EN 20 345 S1 : antistatique (A) + semelle résistante aux hydrocarbures (FO) + talon absorbeur d’énergie et de chocs (E) + embout de protection 200 joules

EN 20 345 S1P : antistatique (A) + semelle résistante aux hydrocarbures (FO) + talon absorbeur d’énergie et de chocs (E) + semelle anti-perforation (P) + embout de protection 200 joules

EN 20 345 S2 : antistatique (A) + semelle résistante aux hydrocarbures (FO) + talon absorbeur d’énergie et de chocs (E) + tige hydrofuge (WRU) + embout de protection 200 joules

EN 20 345 S3 : antistatique (A) + semelle résistante aux hydrocarbures (FO) + talon absorbeur d’énergie et de chocs (E) + tige hydrofuge (WRU) + semelle anti-perforation (P) + embout de protection 200 joules

La chaussure de sécurité : entre confort et légèreté

Le choix des matériaux composant une chaussure de sécurité est un critère important. Si le travailleur marche tout au long de la journée, une chaussure légère est bien sûr primordiale.

Les embouts de protection peuvent être en acier ou en matériaux composite. Ils apportent la même protection mais ne pèseront pas le même poids sur le pied à la fin de la journée.

Les parties matelassées au niveau du talon, de la cheville et de la languette sont un plus au niveau du confort. Lorsque l’on se met souvent à genoux, les frottements au niveau de la cheville sont répétés. Le matelassage permet d’éviter une pression répétitive du cuir et ainsi éviter les risques de blessures.

La largeur du pied intérieur dans la chaussure est tout autant importante pour une chaussure confortable. Une chaussure trop serrée va poser des problèmes de circulation sanguine, d’écrasement du pied, et donc à terme, l’incapacité de marcher ou rester debout.

Certaines chaussures de sécurité allient confort et esthétique ! Aujourd’hui les modèles évoluent. Fini la grosse chaussure de sécurité en cuir noir qui pèse une tonne !

Les modèles sport sont de plus en plus nombreux et les modèles féminins se modernisent complètement. Ce n’est parce qu’une chaussure est moderne et actuelle qu’elle ne protège plus aussi bien le travailleur…

Protecthoms

Spécialiste de la protection, de l'hygiène et de la sécurité des personnes au travail. 1er distributeur français en intégration de services associés aux EPI.

Voir tous les articles de Protecthoms →