20 juin 2024

5 conseils pour choisir le pantalon de travail idéal

5 CONSEIL POUR CHOISIR SON PANTALON DE TRAVAIL

Conseil numéro 1 : Quelle matière ?

Coton, polyester, velours, … Tout autant de matières pour des usages différents. Le coton : reconnu pour sa solidité, il supporte bien les hautes températures et les lavages à répétitions. Par contre, c’est une matière très absorbante, l’humidité s’évapore lentement. Le polyester : la plupart du temps il est mélangé au coton (C/P). Économique et résistant, c’est un bon compromis pour un pantalon de travail utilisable au quotidien. Il n’est pas conseillé aux métiers comme soudeur. (projection chaude) Le velours : un classique dans le pantalon de travail. Authentique et très agréable, le pantalon de travail en velours reste un incontournable des charpentiers.

Conseil numéro 02 : Quel métier ?

RooferEn fonction du métier et donc de l’environnement, on n’utilise pas les mêmes pantalons de travail. Pour les métiers aux contacts de métal en fusion, le coton sera approprié. En effet, le coton ne fond pas et par conséquent peut supporter la chaleur et les brûlures (jusqu’à un certain niveau). Le polyester mélangé au coton sera très apprécié par les métiers du bâtiment et de la construction. Solide, souple et ayant une bonne résistance à l’abrasion, le pantalon de travail C/P  reste un classique des métiers manuels.

Conseil numéro 03 : Quel usage ?

Le pantalon de travail peut être porté pour différentes tâches. En fonction des travaux, il est possible d’avoir du matériel à transporter sur soi. Les pantalons de travail multipoches seront très utiles aux couvreurs mais aussi aux garagistes. Les pantalons de travail avec genouillères seront indispensables aux métiers de carreleurs et plombiers.

Conseil numéro 04 : Quelles normes ?

Selon le métier que l’on exerce, un pantalon de travail peut-être soumis à des normes de travail. L’élagueur aura besoin d’un pantalon spécial avec des fibres qui bloqueront la chaîne de sa tronçonneuse en cas de contact. Le verrier optera pour un pantalon de travail anti-coupure, le chimiste, un pantalon anti-acide…

Conseil numéro 05 : Quel budget ?

Chaque pantalon de travail a ses propres caractéristiques. Entre les avantages et les inconvénients de telle ou telle matière, il faut aussi jongler avec le prix. Un pantalon de travail avec un prix moyen n’est pas synonyme de mauvaise qualité. Son coût de production est moins élevé car c’est peut-être un grand classique, un vêtement peu complexe à produire, etc. Un pantalon de travail avec un prix onéreux n’est pas forcément un gage de qualité. Mais c’est bien souvent le cas, fort heureusement ! Souvent plus « complet », les pantalons de travail plus cher, sont destinés à des usages spécifiques, ou bien avec des éléments en plus dans sa fabrication. Renforts, poches supplémentaires, norme ATEX…